Restauration
Infos

Vente à l’emporter pour la moitié des labellisés

Caroline Goldschmid – 22 avril 2021
Le Label Fait Maison maintient son cap et continue de miser sur des actions à thème pour promouvoir ses adhérents. Ces derniers sont toujours plus nombreux à vendre à l’emporter.

Le Label Fait Maison a réalisé un sondage auprès de ses membres qui proposent de la vente à l’emporter. Près de 74% déclarent qu’ils continueront cette activité lorsque les restaurants seront à nouveau ouverts. «La vente à l’emporter se révèle être un nouveau service pour de nombreux restaurants: 60% d’entre eux ne le proposaient pas avant la crise», indique Carine Rouge, chargée de projet. Aujourd’hui, 330 établissements sont labellisés et la moitié (49%) font du take-away.

Alors que beaucoup de restaurateurs étaient réticents à vendre des plats à l’emporter sachant que la qualité des mets se détériore durant le transport, ceux qui ont fini par s’y mettre le font principalement pour garder un contact avec leur clientèle (83%). Autres sources de motivation parmi les 324 labellisés interrogés: garder le moral (63%) et conserver une activité (54%). Même si ce service offre plusieurs avantages, dont celui de se faire connaître auprès d’un nouveau segment de la population, il n’empêche que financièrement, cela ne sauve pas les meubles. «Certains ont été obligés de le faire ne serait-ce que pour payer quelques factures», glisse Carine Rouge. La responsable du développement du Label Fait Maison est en contact quotidien avec les restaurateurs. «La plupart d’entre eux peinent à vendre en semaine, alors que les clients sont au rendez-vous les week-ends», indique-t-elle. Et de souligner l’importance des réseaux sociaux: «C’est un outil indispensable. La grande majorité des labellisés utilisent les réseaux pour promouvoir leur cuisine et ça donne envie!»

Actions promotionnelles: un succès


D’ailleurs, le Label Fait Maison est très actif sur Facebook et utilise ce canal pour promouvoir les établissements membres à travers des opérations thématiques. La dernière en date, «A la découverte du printemps avec Le Gruyère AOP», s’est déroulée du 22 au 28 mars. Et le taux de satisfaction des quelques 40 établissements qui ont pris part à l’opération, soit 94%, parle de lui-même. «Durant les actions promotionnelles, on voit à quel point les restaurateurs prennent du plaisir à laisser parler leur créativité, tout en oubliant la crise durant quelque temps.»


Prochaine action: «Asperges repensées», du 17 au 23 mai. «Même si l’utilisation des produits locaux ne fait partie des promesses du label, c’est une occasion de travailler une spécialité suisse», précise Carine Rouge.