Infos
Restauration
Hôtellerie
Tourisme
People

«TikTok est un outil à considérer si on veut toucher les jeunes»

Interview: Caroline Goldschmid – 30 septembre 2021
Spécialiste du marketing digital et des réseaux sociaux, Claudia Benassi-Faltys dirige La Digital Room, à Lausanne. Elle collabore notamment avec GastroVaud, en élaborant des cours destinés aux restaurateurs. Si TikTok n’est pas encore très répandu en Suisse, il s’agit de s’y intéresser dès à présent: le réseau social explose.

A La Digital Room, quelle importance accordez-vous à TikTok?
Claudia Benassi-Faltys: Cela fait environ un an que nous nous intéressons à TikTok, à son utilisation, à son évolution et donc à son intérêt pour les entreprises. Je dirais qu’il faut avoir cet outil dans le radar. En novembre, nous donnerons notre premier cours sur TikTok et nous l’annoncerons bientôt sur notre page Facebook (www.facebook.com/ladigitalroom). Ouvert à tous, il sera animé par une TikTokeuse romande, afin de transmettre les bonnes astuces aux participant(es).

Qu’implique l’utilisation de ce réseau social?
Les codes de TikTok sont complètement différents. En fait, il s’agit de casser les codes! L’idée n’est pas de faire du marketing ou de la promotion directe. Sur TikTok, le ton est décalé et c’est l’humour qui prévaut. La musique et la danse y sont très présentes. Si un chef souhaite montrer ses recettes, par exemple, il peut le faire de manière décalée. C’est un réseau social où on aime voir les gens donc on peut aussi mettre en avant ses collaborateurs ou même ses clients!

Que conseillez-vous aux novices?
Comme pour les débuts de tout réseau social, cela vaut la peine de se familiariser dès maintenant avec le nouvel outil et se faire la main afin d’être présent au bon moment et de la bonne manière sur la plateforme lorsqu’elle arrivera à maturité en Suisse. Et c’est vraiment un outil à considérer si on veut toucher les jeunes, quel que soit le type de restaurant, afin de créer un lien avec les millenials.

Quelle est la moyenne d’âge des utilisateurs?
Ceux qui créent du contenu ont entre 15 et 25 ans. Par contre, ce réseau est en train d’exploser: il croît à une vitesse exponentielle et commence à toucher les catégories de gens plus âgés. Ces derniers vont davantage consommer, c’est-à-dire se balader sur la plateforme, que créer du contenu.

Faut-il être un as de la vidéo et du montage pour devenir un pro de TikTok?
Non, et c’est un avantage de ce réseau: il offre justement toutes sortes de fonctions pour faire des vidéos et les éditer. Cela permet d’ajouter du texte, de la musique ou encore des filtres. Un restaurateur peut donc tout à fait s’aider de TikTok pour faire des vidéos décalées et les partager ensuite sur d’autres réseaux comme Facebook.