Restauration
People

Foodetective poursuit son déploiement

Caroline Goldschmid – 21 octobre 2021
Levée de fonds, nouveau partenariat et programme Venturelab: 2021 aura été une année charnière pour la start-up basée à Genève. Son CEO, Andrea Tassistro, est ambitieux.

Il y a du neuf chez Foodetective! La start-up née en 2018 vient de signer un partenariat avec Coca-Cola Hellenic Bottling Company, soit la société qui vend la fameuse boisson gazeuse en Europe et en Afrique. «Pour l’instant, il s’agit d’un partenariat commercial uniquement, à voir comment la collaboration va se poursuivre dans les prochains mois», indique Andrea Tassistro, CEO de Foodetective. Pour rappel, la Food Tech cible les professionnels de la restauration en leur proposant de centraliser tous les services sur une seule et même interface, baptisée Foodetective For Business. Parmi les services en question: la gestion des réservations, la livraison, le planning des shifts, le recrutement, la présence sur les réseaux sociaux ou encore la comptabilité.

La start-up romande vise d’autres partenariats par la suite comme La Fourchette, Smood, les fournisseurs locaux et pourquoi pas GastroSuisse. «L’idée, c’est que nos partenaires déploient notre solution à travers le monde de la restauration, toujours dans le but de simplifier la vie des restaurateurs», poursuit Andrea Tassistro. Avec Coca-Cola, c’est un projet de gestion des stocks qui est prévu: le restaurateur pourra recommander les produits de la marque à travers la plateforme et cette dernière automatisera la gestion des stocks en fonction des commandes effectuées.

Quelque 3000 clients en Suisse
A l’heure actuelle, Foodetective For Business est utilisé par quelque 3000 établissements en Suisse. Mondialement, plus de 20 000 restaurants, cafés, bars et sociétés actives dans la restauration utilisent les services proposés par la plateforme. «Notre but final, c’est de faire en sorte que tous les restaurants utilisent notre interface pour intégrer des solutions qu’ils utilisent déjà, pour mieux gérer leurs besoins, leurs stocks, leurs applications mobiles, leur visibilité en ligne, etc.», ambitionne le CEO.

Direction Silicon Valley le 31 octobre
Autre actu, et non des moindres, pour Foodetective: la start-up fait partie des dix entreprises sélectionnées par le projet Venture Leaders. Ce dernier entre dans le cadre du programme Venturelab, qui soutient les start-ups basées en Suisse et actives dans la high-tech dans leur expansion internationale et leur recherche de financement. «Grâce à ce programme, nous aurons l’occasion d’aller à San Francisco, à la Silicon Valley, pour présenter Foodetective à des investisseurs potentiels, le 31 octobre. Le but étant de trouver davantage de partenaires pour nous aider à vendre notre solution et de lever un nouveau tour de financement.» Au printemps, Foodetective avait annoncé avoir réussi à lever 2 millions de francs. Douze millions de francs manquent encore pour terminer la mise au point du software et de sa technologie. Cette somme correspond à une équipe d’une centaine de personnes, constituée de programmateurs, d’informaticiens et de commerciaux.